GÉNÉRAL
La jeunesse centrafricaine: une force pour la réconciliation et la paix
fév. 19, 2015
PAR STUART CAMPO
Défiler pour plus d'information

L'HISTOIRE CONTINUE

"Certaines pierres sont plus importantes que d'autres. Aujourd'hui nous construisons ensemble une certaine idée de la Centrafrique, fondée sur l'éducation, la participation des jeunes", a déclaré Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO lors de la cérémonie de la pose de la première pierre d'un nouveau centre culturel et sportif dans le 4e arrondissement de Bangui.

C'est dans ce quartier, qui a été particulièrement touché par les troubles et la violence intercommunautaire à Bangui, que les Nations Unies ont décidé d'appuyer le Gouvernement dans la création d'un espace innovateur de dialogue, de formation et de créativité pour les jeunes. L'UNESCO s'est jointe à la MINUSCA, le PNUD et le FNUAP dans ce projet.  La Directrice générale était accompagnée de Son Excellence Madame Giselle Bedan, Ministre de l'éducation du Gouvernement de transition, ainsi que de Monsieur Aurelien Agbenonci, Résident Coordinateur des Nations Unies en République Centrafricaine.    

"Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être au-dessus des hommes, mais parmi eux," a affirme Aurelien Agbenonci, soulignant la nécessite d'inclure les jeunes désœuvrés et marginalisés dans les efforts de réconciliation, en leur donnant les moyens de se reconstruire et d'apprendre à vivre ensemble.  

"Une autre manière de vivre la jeunesse est possible; le pays a besoin de vous et nous sommes là pour vous aider à tourner le dos aux années noires" a déclaré Gisele Bedan en s'adressant aux jeunes du quartier réunis pour cette cérémonie.

 Au cours de cette journée, la Directrice générale a également rencontré des représentants de la société civile, en particulier d'organisation de femmes et de jeunes, et a lancé un appel à la non-violence et à la paix.  « Face à la violence, face à l’incertitude, nous devons croire dans la force du droit, de la justice, et consolider, tous ensemble, les piliers sur lesquels ces valeurs s’appuient : l’éducation, la culture, le savoir. C'est dans vos communautés et vos organisations que vous devez faire passer ce message» a déclaré  Irina Bokova.


© UNESCO -Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO et Giselle Bedan, Ministre de l'éducation du Gouvernement de transition, lors de la cérémonie de la pose de la première pierre d'un nouveau centre culturel et sportif dans le 4e arrondissement de Bangui, décembre 2014

Source: http://www.unesco.org/new/fr/media-services/single-view/news/central_african_youth_a_force_for_recon...


IMAGES SÉLECTIONNÉES

Aucune image sélectionnée

ARTICLES ASSOCIÉS

UN JEUNE, UNE VOIX! BACHIR NOUS PARLE DU CONFLIT EN CENTRAFIQUE
EN SAVOIR PLUS →
QUE FAIRE DES JEUNES EN CENTRAFRIQUE ?
EN SAVOIR PLUS →

ARTICLES ARCHIVÉS

FILTRER

LISTE